Aller à…

Osez les livres

Actualité littéraire

Osez les livres on YouTubeRSS Feed

18 avril 2019

« Car il savait ce que cette foule en joie ignorait, et qu’on peut lire dans les …



« Car il savait ce que cette foule en joie ignorait, et qu’on peut lire dans les livres, que le bacille de la peste ne meurt ni ne disparaît jamais, qu’il peut rester pendant des dizaines d’années endormi dans les meubles et dans le linge, qu’il attend patiemment dans les chambres, les caves, les malles, les mouchoirs et les paperasses, et que, peut-être, le jour viendrait où, pour le malheur et l’enseignement des hommes, la peste réveillerait ses rats et les enverrait mourir dans une cité heureuse ». La peste . A.Camus




Source de l’article :

Mots clés: , , , , , , , , , , , , ,

9 Réponses “« Car il savait ce que cette foule en joie ignorait, et qu’on peut lire dans les …”

  1. 15 juillet 2016 à 12 h 23 min

    de circonstance

  2. 15 juillet 2016 à 12 h 44 min

    Jamais écrit ne fut aussi juste d’actualité

  3. 15 juillet 2016 à 13 h 27 min

    C’est d’actualité vraiment, et depuis pas mal de temps…….on voit et on sent…….

  4. 15 juillet 2016 à 21 h 14 min

    <3

  5. 16 juillet 2016 à 4 h 42 min

    Triste réalité !

  6. 16 juillet 2016 à 6 h 01 min

    Nous y sommes !

  7. 16 juillet 2016 à 7 h 34 min

    Oui, la peste du fanatisme religieux aussi bien…

  8. 16 juillet 2016 à 19 h 54 min

    Prémonitoire ???????

  9. 25 juillet 2016 à 13 h 19 min

    Belle citation de A. Camus, qui doit nous faire réfléchir sur la fragilité de la démocratie qui peut être minée de l’intérieur par des extrêmes (réfléchissons aux prémices de la Seconde Guerre Mondiale, la naissance de la « peste brune ») !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.