Aller à…

Osez les livres

RSS Feed

26 mai 2017

« L’écume des jours » : Préférer la fantaisie d’un livre aux inventions trop parfaites d’un film. Ma



petit retour sur l’adaptation de l’écume des jours de Gondry .. Qui est allé le voir , et qu’en avez vous pensé ?

« L’écume des jours » : Préférer la fantaisie d’un livre aux inventions trop parfaites d’un film. Ma

Je me rappelais un roman délicieusement déjanté, drôle, doux, triste. Les dialogues, nombreux, du livre sont repris en version film : pas de doute, c’est L’écume des jours. Mais sans la magie, la poésie. C’est léger, comme le texte, mais sans l’émotion. Chez Boris Vian, la poésie est dans les mots,…


Source de l’article :

http://blogs.lexpress.fr/les-8-plumes/2013/05/02/lecume-des-jours-preferer-la-fantaisie-dun-livre-aux-inventions-trop-parfaites-dun-film-mais-preferer-parfois-ses-levres-aux-livres/

Mots clés: , , , , , , , , , , , , ,

4 Réponses “« L’écume des jours » : Préférer la fantaisie d’un livre aux inventions trop parfaites d’un film. Ma”

  1. 2 mai 2013 à 7 h 33 min

    J’en pense que je n’irai pas le voir. L’écume des jours est un nuage à ne pas surcharger. Il y a place ailleurs pour les exercices de style.

  2. 2 mai 2013 à 8 h 04 min

    J’ai adoré. Pour moi c’est une excellente adaptation. Elle n’est pas exempte de défauts. C’est un film de commande, la production a imposé les acteurs. La surcharge a l’écran a entre autres pour but que de contrer l’impact de ses acteurs trop connus qui pourraient vampiriser le film. Mais pour moi, c’est magique, c’est poétique et c’est brillant d’avoir insisté sur le fait que dès le début les contiennent les germes de leur propre destruction, c’est extrêmement pessimiste, mais c’est vraiment cohérent. L’innovation principale c’est la mise-en-abîme de l’histoire qui montre le livre entrain de s’écrire, c’est intéressant parce que c’est un aveu de l’impossibilité d’adapter parfaitement ce livre. Tout simplement parce qu’il a tellement marqué ses lecteurs et depuis longtemps que chacun en a construit sa propre image, et qu’il ne pouvait être satisfait. On ne peut pas reprocher au réalisateur de la fainéantise, de ne pas s’être investi à fond comme on peut souvent le reprocher à ceux qui font des adaptations. Un adaptation impersonnelle aurait été autant décriée.

  3. 3 mai 2013 à 7 h 27 min

    La fantaisie du livre…

  4. 13 mai 2013 à 18 h 00 min

    J’ai adoré, le film est fidèle à l’univers de Boris Vian…
    Je suis allée le voir 3 fois… je vais sans doute le revoir avant qu’il ne soit plus à l’affiche et VIVE GONDRY, un vrai passionné !

Laisser un commentaire

Osezleslivres

About Osezleslivres