Aller à…

Osez les livres

Actualité littéraire

Osez les livres on YouTubeRSS Feed

18 avril 2019

Les bouquinistes de Paris pourraient bientôt être classés à l’Unesco



Bonne nouvelle

Les bouquinistes de Paris pourraient bientôt être classés à l’Unesco

Il font partie du charme parisien


Source de l’article :

https://www.lexpress.fr/culture/livre/les-bouquinistes-de-paris-bientot-a-l-unesco_2005527.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1525340770#xtor=CS3-5076

Mots clés: , , , , , , , , ,

17 Réponses “Les bouquinistes de Paris pourraient bientôt être classés à l’Unesco”

  1. 4 mai 2018 à 16 h 29 min

    très bonne initiative. Une seule condition : arrêtez de vendre des cadenas.

  2. 4 mai 2018 à 16 h 40 min

    🤞

  3. 4 mai 2018 à 17 h 29 min

    Comme quoi les petits bouquinistes aussi peuvent faire déborder la Seine. Je me souviens de mes années soixante. Un dessin du New Yorker montrait un homme effaré, assis dans son fauteuil, le journal pendu à la main, qui répondait à sa femme visiblement entrain le gourmander – «Mais enfin, je ne suis pas communiste parce que je n’aime pas le docteur Jivago» Moi non plus je n’aimais pas le docteur Jivago. Puis, sur les quais de la Seine, dans ces petits kiosques verts remplis de poésie, j’ai découvert « Sauf Conduit» du même auteur et j’ai compris que malgré son docteur pour lecteurs d’Arlequin Pasternak était un magnifique auteur. Voilà à quoi servaient ces bouquinistes de l’autre monde. Etre classé quelque chose ne brisera-t-il pas le charme? Là est sans doute toute la question. Allez encore un petit poème comme un coup de l’étire pour faire passer la nosparis………………………………………………………………………………………… PARIS 1910

    Qui l’eut cru la Seine
    Avoir de telles crues
    A lui faire des scènes
    A lui parler cru

    Ce qu’en dit le zouave
    Empêché d ‘fumer
    Je n’ose par bravade
    Vous le répéter

    Des tramways noyés
    Jusqu’à l’impériale
    Portant effrayés
    Des couples tout pâles

    Dans la rue de Lyon
    A tire-larigot
    Poussant l’aviron
    Rament les parigots

    Perdant tout usage
    Des dames empêtrées
    Sur l’échafaudage
    Suivent les ouvriers

    Le Tub ruisselant
    Est laissé aux mouettes
    Les sots, les enfants
    Seuls en font une fête

    Dessus une échelle
    L’amant attendri
    Apporte à sa belle
    Son panier d’frichti

    Troussers retroussés
    Un pauvre prolo
    Charge sur son dos
    Un riche bourgeouais

    Même nos fiers apaches
    Effrayés par l’eau
    Rangent leurs eustaches
    S’esbignent en bateau

    A la Préfecture
    La maréchaussée
    Emprunte leurs chaussures
    Aux braves égoutiers

    C’est vraiment un comble
    Le boul’ Saint Germain
    De l’eau jusqu’aux combles
    Comment prendre son bain

    Nos chers muscadins
    Qui sentaient la rose
    Sentent le fraîchin
    Et ça indispose

    Vraiment qui l’eut cru
    Venant de la Seine
    Faire de telles crues
    Jouer de telles scènes

  4. 4 mai 2018 à 17 h 53 min

    ;en effet on imagine mal les quais de la seine sans eux…

  5. 4 mai 2018 à 20 h 10 min

    Ah oui j’adore

  6. 4 mai 2018 à 20 h 14 min

    Super génial

  7. 4 mai 2018 à 20 h 51 min

  8. 4 mai 2018 à 21 h 13 min

    Excellente nouvelle!

  9. 4 mai 2018 à 21 h 51 min

    Ils…

  10. 5 mai 2018 à 7 h 35 min

    Super

  11. 5 mai 2018 à 9 h 04 min

    Léa Gaillard 👍😍

  12. 5 mai 2018 à 10 h 17 min

    Dommage qu’ils soient si dénués d’amabilité

  13. 5 mai 2018 à 11 h 59 min

    Pour autre chose que d’être pris en photo!. Excellente idée

  14. 5 mai 2018 à 12 h 46 min

    Ah! Enfin! Il était temps…

  15. 6 mai 2018 à 6 h 26 min

    Merci le poète

  16. 6 mai 2018 à 21 h 25 min

    Très belle initiative

  17. 6 mai 2018 à 23 h 00 min

    ❤️❤️❤️❤️❤️❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.