Aller à…

Osez les livres

Actualité littéraire

Osez les livres on YouTubeRSS Feed

18 août 2018

Marcel Proust – James Joyce, l’histoire d’un rendez-vous raté – Le monde bouge – Télérama.fr



un article fort intéressant

Marcel Proust – James Joyce, l’histoire d’un rendez-vous raté – Le monde bouge – Télérama.fr

Les deux écrivains se sont rencontrés une seule fois, en 1922. Proust s’est plaint de maux de ventre, Joyce de sa vue. Sinon ? Rien. Souvent, la rencontre de géants dans leur art se solde par un flop.


Source de l’article :

http://www.telerama.fr/monde/marcel-proust-james-joyce-l-histoire-d-un-rendez-vous-rate,58745.php#xtor=RSS-18

Mots clés: , , , , , , , , , , ,

6 Réponses “Marcel Proust – James Joyce, l’histoire d’un rendez-vous raté – Le monde bouge – Télérama.fr”

  1. 5 août 2010 à 17 h 56 min

    Deux grands écrivains, majeurs,mais dont les oeuvres étaient différentes,.Dans les biographies deProust, il n’est jamais question de JOYCE et on peut le regretter. Nous, nous devonsles lire tous les deux,et sans les opposer

  2. 5 août 2010 à 17 h 59 min

    Je n’avais pas relevé…merci pour le lien. Le problème étant peut-être qu’ils se ressemblaient trop; d’où le Non-dit.
    J’adore ceci : »“Tu es un volcan, Jimmy. Et toi un océan, Marcel.” Quelle déclaration ! 😉

  3. 5 août 2010 à 18 h 40 min

    Comment ose-t-on comparer Poust et Joyce ? Deux « géants »? Un de trop.

  4. 5 août 2010 à 18 h 56 min

    moi je ne les compare pas. De quel droit le ferait-on ? ils sont deux écrivains différents qu’il faut lire ans les comparer, mais Joyce était lui même un admirateur de Proust. Et, enfin on aime PROUST qui est unique mais on peut aussi aimer James Joyce avec admiration.

  5. 5 août 2010 à 21 h 07 min

    Tout à fait d’accord avec vous Josette ! chaque auteur est unique, chaque oeuvre est unique, pourquoi vouloir absolument comparer les auteurs entre eux et les oeuvres entre elles? ce qui fait tout le charme de la littérature c’est justement la diversité… On peut aimer Joyce et admirer Proust ou l’inverse peu importe, mais admirer les deux c’est sur !

  6. 5 août 2010 à 21 h 45 min

    Je rêve éveillé tout en saignant mes pages ? Vous nous postez un lien (que j’ai d’ailleurs relu sur mon Télérama, j’aime la sensation du toucher)…Il s’agit d’un papier d’humour sur les rendez-vous manqués entre auteurs, non ?
    Evidemment que nul n’est comparable à l’autre.
    Une simple question ? Avez-vous lu l’intégralité d’Ulysse ? Rares déjà sont sont qui ont lu tout Proust. Mais ce qui me gêne est le terme « admirer ». Apprécier, aimer oui, mais mettre un écrivain sur un piédestal, sorry, je n’irai pas jusque là. Auraient-ils désiré être ainsi statufiés ? Laissons vivre leurs oeuvres, quitte à être insolents, irrespectueux…
    Je n’en cite qu’un qui aurait approuvé de que je viens de souligner, et pas des moindres, Shakespeare !
    « Le monde bouge » ! Comprenne qui pourra…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *