Aller à…

Osez les livres

RSS Feed

26 juillet 2017

Prenez une feuille, un crayon . dictée au programme :) (issu de la page Étale ta…



Prenez une feuille, un crayon . dictée au programme 🙂 (issu de la page Étale ta culture)




Source de l’article :

Mots clés: , , , , , , , , , , , ,

22 Réponses “Prenez une feuille, un crayon . dictée au programme :) (issu de la page Étale ta…”

  1. 14 janvier 2017 à 13 h 10 min

  2. 14 janvier 2017 à 13 h 21 min

    j’adore richesse de la langue !

  3. 14 janvier 2017 à 13 h 24 min

    Merveilleux!

  4. 14 janvier 2017 à 13 h 30 min

    on dirait du Victor Hugo qui adorait cela

  5. 14 janvier 2017 à 13 h 46 min

    Excellent !

  6. 14 janvier 2017 à 13 h 53 min

    Je prends pour mes 4èmes! Merci!😉

  7. 14 janvier 2017 à 14 h 36 min

  8. 14 janvier 2017 à 14 h 38 min

    C’est ce qui nous attend avec notre ministre de l’éducation actuelle !

  9. 14 janvier 2017 à 14 h 40 min

    Magnifique j’adore !

  10. 14 janvier 2017 à 16 h 07 min

    C’est charmant 😊

  11. 14 janvier 2017 à 16 h 29 min

    Juste parfum et fin qui ne collent pas mais tout le textl est bien trouvé.

  12. 14 janvier 2017 à 16 h 53 min

    J’adore ! Ah ! Les subtilités de la langue française !

  13. 14 janvier 2017 à 17 h 08 min

  14. 14 janvier 2017 à 17 h 26 min

    Ravioli rat vit au lit,chalet chat laid,le saucisson le sot si son etc…,je me suis bien amusée,merci

  15. 14 janvier 2017 à 22 h 09 min

    A quand le retour des dictées de PIVOT ? A Caen l’ heureux tour des dictées deux pie-veau ?

  16. 14 janvier 2017 à 22 h 50 min

    Bravo bon moment passé à lire votre dictée. On en veut d’autres.

  17. 14 janvier 2017 à 23 h 08 min

    Excellent !!!

  18. 15 janvier 2017 à 19 h 13 min

    Ah le français !!! Quelle belle langue. Textes à proposer à tes élèves, mais je confie que j’aurais ramé si on me les avait dictés au collège

  19. 15 janvier 2017 à 19 h 23 min

    🙂 Cela me fait penser aux dictées un peu « spéciales » que nous faisait faire notre père quand j’étais enfant car il aimait voir si nous comprenions ce que nous écrivions. « Un cheval sort de la ville. Un vieillard en sort aussi. Bien sûr nous écrivions un vieil hareng sort aussi (qui ne voulait rien dire, mais quand on a 7 ou 8 ans…) 🙂 ou encore « Les bœufs paissent dans la prairie, les vautours nichent dans la montagne ». Et nous nous écrivions…. les veaux tournichent dans la montagne. C’était le bon temps et nous rions de bon cœur après cette dictée-là. Dans la foulée il nous faisait écrire sans faute : « Un âne sous un groseillier bayait aux corneilles. Quelle imbécillité ! » Je n’ai jamais oublié, grâce à cette dictée, comment on pouvait distinguer les deux verbes, bayer et bailler 🙂

  20. 15 janvier 2017 à 19 h 33 min

    Un jour néfaste une journée faste..Deux E qui font la joie ou la peine…

  21. 18 janvier 2017 à 5 h 25 min

    Un viellard maniaque peut apprécier un vieil armagnac … j’en suis un bon exemple !

  22. 22 janvier 2017 à 21 h 56 min

    Mon père était trop homme de terre pour aimer l’état marin 🙂

Laisser un commentaire