Aller à…

Osez les livres

Actualité littéraire

Osez les livres on YouTubeRSS Feed

24 octobre 2017

Qu’en pensez vous ?



Qu’en pensez vous ?




Source de l’article :

Mots clés: , ,

25 Réponses “Qu’en pensez vous ?”

  1. 9 février 2017 à 7 h 50 min

    Les livres!!!!!!en tout cas je les voient bien 😊 la lecture un pur bonheur 😊

  2. 9 février 2017 à 7 h 51 min

    Et la voleuse de livres ?!!! 😂

  3. 9 février 2017 à 7 h 52 min

    Mais quelquefois, ils volent les mots pour se soustraire à d’autres maux et cela s’apparente plus à une thérapie culturelle…qu’à un délit! 🙂

  4. 9 février 2017 à 7 h 56 min

    J aime beaucoup je vous le prends

  5. 9 février 2017 à 8 h 22 min

    Je pense que certains volent des livres car tout le monde n’a pas les moyens de s’acheter des livres malheureusement aujourd’hui .

  6. 9 février 2017 à 8 h 41 min

    C’est très juste. Jamais personne n’a fracturé ma voiture pour me chiper le livre laissé (volontairement) à la vue….

  7. 9 février 2017 à 8 h 48 min

    Tenter l’expérience du « livre abandonné » …et inviter à en faire un « livre voyageur » ….tout simplement magique !

  8. 9 février 2017 à 8 h 52 min

    Pas besoin de voler les livres . Faites des boîtes à livres dans les rues où chacun prend ce qui lui plaît.

  9. 9 février 2017 à 8 h 57 min

    qu’il vole un livre…peut-etre le lira t’il… …c’est tellement presomptueux de croire qu’une personne qui lit soit si « bonne »…

  10. 9 février 2017 à 8 h 59 min

    Belle idée et laisser son livre sur un banc et revenir et en trouver un autre à la place ❤️

  11. 9 février 2017 à 9 h 05 min

    Effectivement sur les marchés on vole rarement les livres car les voleurs ne savent pas la richesse qu’ils ont sous la main. Par contre il y a des voleurs de livres entre lecteurs j’entends ceux qui empruntent et ne rendent jamais

  12. 9 février 2017 à 9 h 30 min

    j’en réclame depuis longtemps dans ma commune des boîtes à livres !!!! c très utile pour les personnes qui ne vont pas dans les bibliothèques ..

  13. 9 février 2017 à 9 h 31 min

    Je pense que c’est surtout dû au fait que les livres, d’occasion, n’ont aucune valeur d’achat ; donc les voleurs vont plutôt se tourner vers des choses qui leur rapporteront plus que 2 ou 3 euros…

  14. 9 février 2017 à 9 h 36 min

    Tout le monde devrait avoir accès à la lecture gratuitement ,enfants comme adultes.

  15. 9 février 2017 à 9 h 54 min

    Le livre voyageur …un vrai bonheur …une étiquette en forme de Coeur (prenez, lisez et partagez)

  16. 9 février 2017 à 10 h 14 min

    Mais si un pauvre sans argent vol un livre, il pourra voyager et pourquoi pas s’élever.

  17. 9 février 2017 à 10 h 18 min

    Je me demandais souvent si les bouquinistes sur les quais n’avaient pas peur de se faire voler, j’ai ma réponse

  18. 9 février 2017 à 11 h 01 min

    Si les livres se volent malheureusement. … espérons que les voleurs les lisent et en apprennent qq chose. ..

  19. 9 février 2017 à 11 h 59 min

    En tant que librairie ma réponse sera c’est faux … Et ce ne sont pas forcément ceux qui ne peuvent pas payer !!!

  20. 9 février 2017 à 12 h 54 min

    Ceux qui lisent ne volent pas …phrase de Fillion en pleine campagne !pouf pouf

  21. 9 février 2017 à 13 h 44 min

    EN région parisienne il y a de plus en plus d’ex cabines téléphoniques avec des livres et même sur la plage de Granville un cabasnon est ouvert 24/24

  22. 9 février 2017 à 13 h 45 min

    Malheureusement a la boutique de l’hôpital les livres était volés c’est pour cette raison qu’il n’y sont plus vendus . Et c’est dommage car je n’aime pas trop les magasines car il m’importe peu ce qu’un tel fait ou l’autre c’est que des commérages pas de la lecture

  23. 9 février 2017 à 16 h 13 min

    en tant qu’ancien libraire, je peux vous dire que les livres, ça se vole !…

  24. 9 février 2017 à 16 h 56 min

    Beautiful!!!! I love ❤️ It !

  25. 9 février 2017 à 18 h 19 min

    Souvenirs ; Maspero
    1968 La Joie de Lire doit faire face à un péril redoutable et inattendu : le « vol révolutionnaire », pratiqué en particulier par les situationnistes qui accusent François Maspero d’être « un commerçant de la révolution ». Ces vols seront une des causes de la fermeture de la librairie en 1974. Lorsque la FNAC ouvre ses portes en 1974, La Joie de Lire est la plus importante librairie parisienne. Après les vols de certains groupes gauchistes, c’est l’extrême droite, qui attaquera la librairie à sept reprises entre septembre 1969 et mai 1970.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *