Aller à…

Osez les livres

Actualité littéraire

Osez les livres on YouTubeRSS Feed

17 août 2018

moi

«Moi, Simon, 16 ans Homo Sapiens» et héros touchant de roman

littérature jeunesse : à découvrir « Moi, Simon , 16 ans, Homo sapiens ». de Becky Albertalli paru au Livre de poche . #BeckyAlbertalli #littérature #jeunesse #lire #lecture #lectrices #lecteurs #LeLivredePoche «Moi, Simon, 16 ans Homo Sapiens» et héros touchant de roman Les lectures coups de cœur, ça se partage. Notre communauté vous recommande chaque jour un

Littérature jeunesse : « Aspergus et moi », l’enfance de l’art

littérature jeunesse : emmenez vos enfants à la rencontre d’Aspergus, dans « Aspergus et moi » de Didier Lévy et Pierre Vaques aux Editions Sarbacane . #DidierLévy #PierreVaques #littérature #jeunesse #enfants #lire #lecture #lectrices #lecteurs #EditionsSarbacane Littérature jeunesse : « Aspergus et moi », l’enfance de l’art « Aspergus et moi », de Didier Lévy et Pierre

« Et moi, je vis toujours »: le d’Ormesson errant

Et il vivra encore longtemps … #JeanDOrmesson #littérature #lire #lecture #lectrices #lecteurs #Gallimard « Et moi, je vis toujours »: le d’Ormesson errant Alors que l’immense émotion nationale provoquée par la mort de Jean D’Ormesson n’est toujours pas retombée, doit-on obligatoirement dire du bien de son nouveau livre Et moi, je vis toujours? Source de l’article :

Trois raisons de lire Et moi je vis toujours…, le livre posthume de Jean d’Ormesson

n’oublions pas que le dernier opus de Jean d’Ormesson vient de paraitre chez Gallimard .. il s’intitule « Et moi je vis toujours ». #JeanDOrmesson #littérature #lire #lecture #lectrices #lecteurs #Gallimard Trois raisons de lire Et moi je vis toujours…, le livre posthume de Jean d’Ormesson Depuis quatre décennies, chacune de ses parutions créait l’événement. À l’aube

Joël Dicker : « L’homme qui rêvait beaucoup plus fort que moi »

Entretien avec Joël Dicker à l’occasion de la disparition de son éditeur Bernard de Fallois . #joelDicker #littérature #hommage #BernarddeFallois #décès #Edition Joël Dicker : « L’homme qui rêvait beaucoup plus fort que moi » Dans l’émotion de la disparition de son éditeur français Bernard de Fallois, l’auteur de « La Vérité sur l’affaire Harry

« C’en est fini de moi » : en amour, surtout, il faut se méfier des apparences…

Un roman à découvrir : « C’en est fini de moi » d’Alfred Hayes paru chez Gallimard. #AlfredHayes #littérature #lire #lecture #lectrices #lecteurs #EditionsGallimard « C’en est fini de moi » : en amour, surtout, il faut se méfier des apparences… Variations mordantes sur le thème des solitudes, roman de l’auto-dérision élevée au niveau d’un art, « C’en est fini

Articles plus anciens››