Etre cultivé, à quoi ça sert?


et selon vous à quoi la culture sert-elle ?

Etre cultivé, à quoi ça sert?



Source : http://www.lexpress.fr/culture/livre/etre-cultive-a-quoi-ca-sert_1061072.html?fbclid=IwAR0Jn-BmYlqLFyYLhj613GF7ct0lP4u054OSQZ-Is_cjfamR4jPeQFw1PO0

Tags: , , , ,

4 thoughts on “Etre cultivé, à quoi ça sert?

  1. Question de vie personnelle et de vivre ensemble ; chaque société crée sa culture , l’homme a besoin de s’appuyer sur des valeurs en tant qu’être social, et les métissages sont des échanges de cultures également qui provoquent des besoins de remises en questions, des modifications , des temps d’évolution pour sauvegarder l’essentiel de l’identité et l’enrichir ; pour le quotidien, c’est aussi important que la nourriture pour le corps , la philo ce n’est pas intello , c’est concret , c’est la nécessité de résoudre les pbs de la vie qui se posent en questions et il faut des matériaux pour le faire en tant qu’être humain pour ne pas déraper dans la barbarie,on a besoin de culture pour le vivre ensemble comme de nourriture pour maintenir les organesdu corps en vie; , peut-être est – ce qui manque actellement, la culture : en écrivant , j’entends à la radio :comment noter les enseignants? ( démagogie qui existe en gde bretagne depuis des lustres et n’est pas à un exemple à suivre j’en connaîts les effets)j’ai entendu récemment , il ne faut pas noter les élèves (les expériences des années années 70 ont prouvé l’échec de cette idée) : je n’ai pas noté mes élèves pdt 3 ans , mais eux , il réclamaient la notation chiffrée ayant besoin de repères précis ), je crois que notre société est pauvre de sa culture et sa crise elle est là , sinon elle ne se poserait pas des questions aussi chaotiques et malheureuses, surtout celles qui ont fait leurs mauvaises preuves , l’ignorance est criante et affligeante, alors on recommence en boucle les bêtises déjà faites, cercle vicieux

  2. Ne pas confondre, comme le font les anglo-saxons, culture et civilisation ! La culture, ce sont les plus hautes créations de l’esprit. Donc, sans exigence, pas de culture…

  3. La culture aurait pu aider un certain président de la république à aligner, seul, deux phrases dans un bon français. On peut vivre sans culture mais en faisant l’impasse sur ce que l’on ne comprend pas, avec une pensée qui se rabougrit comme avec l’emploi minimal de vocabulaire. Si l’on avance avec curiosité dans le monde, on a besoin d’élargir sa palette de sensations, de se frotter à la pensée des autres et pour critiquer de manière constructive, il est bon et nécessaire d’avoir croisé et engrangé des idées trouvées dans les livres, les spectacles, les expositions, des conférences, pour argumenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.