Harry Potter révolutionne le marché du livre électronique


quel magicien cet Harry Potter !

Harry Potter révolutionne le marché du livre électronique



Source : https://www.lefigaro.fr/livres/2012/03/28/03005-20120328ARTFIG00504–harry-potter-revolutionne-le-marche-du-livre-electronique.php?fbclid=IwAR1ldZEo-5kthP3akZXljsS8JqZjN6tjEBPGsgLHG7Idcz1xgtMqcExkN_k

Tags: , , , , ,

5 thoughts on “Harry Potter révolutionne le marché du livre électronique

  1. On s’en fout de Harry Potter! Nous on ne lit pas ça chez nous…C’est une mode absolument débile qui va passer…mais les dégâts dans les esprits des jeunes, il faudra y voir…

  2. chère Marie vous n’aimez pas Harry Potter, mais sachez que beaucoup de jeunes et d’enfants vont d’abord lire Harry Potter et ensuite lire d’autres auteurs … je préfère voir des enfants lire Harry Potter plutôt qu’ils ne lisent rien du tout … enfin après chacun a son point de vue sur la question …

  3. Bien sûr…Une porte d’entrée pour la lecture…Nous ,notre porte d’entrée s’est faite à l’âge de 2 ans, aussitôt que notre fille fut adoptée ,par des lectures rythmiques, des comptines, des contes, des chansons . Vers 4 ans, elle lisait son alphabet et écoutait des explications au sujet de dessins de chevaux. Avant ça, nous avons commencé la lecture de poésies et elle savait Le Pont Mirabeau (des extraits) vers 5-6 ans. Nous avons lu dans la voiture en voyage, chaque soir avant d’aller au lit et en toute occasion. Les portes ouvertes sur la lecture sont multiples. Si on attend que nos enfants se fassent emporter par une vague venue d’Angleterre ,qui traite de sorcellerie, de magie et de créatures diaboliques ,alors ces parents n’ont pas fait un travail d’ouverture réelle vers les livres, la langue française, les oeuvres littéraires et les styles d’écriture différents…Ils n’ont que suivi un courant, été passifs par rapport à un phénomène mondial et attendu que se manifeste chez leurs enfants un goût par mode, effet d’entraînement…préalable à la pensée unique, à l’absence de pensée critique , d’originalité et de créativité. Quand il n’y a presque pas de livres à la maison, quand on ne s’abonne pas aux bibliothèques, que notre enfant n’a jamais mis les pieds en librairie ou assisté à des séances de signatures; quand les parents ne vont pas dans les Salons du livre avec leurs enfants mais les laissnt faire des files d’attente pour des « idoles » ou coucher dehors au froid, la nuit, pendant deux jour consécutifs ,dans une grande métropole à l’âge de 11-12-13 ans …parce que c’est « cool », parce que « mes amies y vont …elles! », parce que certains parents cèdent eux mêmes trop facilement devant modes et tendances diverses, achetant tout ce qui « flash » le plus dans les nouvelles technologies etc…alors, on lit Harry Potter…et rien d’autre car ça prendra de plus en plus de sensations fortes ,de plus en plus de meurtres, de sang, de vampires, de succubes, de sociétés secrètes pour les intéresser…Et ensuite on se demande pourquoi ils broient du noir, sont déprimés, pensent au suicide …Pas de repères, de valeurs morales, d’attentions réelles de la part des adultes…Laissés à eux -mêmes avec leurs fantasmes et des images télé, cinématographiques ou livresques trop sensationnelles, trop fortes pour des cerveaux qui n’ont pas encore fini leur développement. Bref, suis-je contre la lecture ou juste contre les phénomènes de masse qui suscitent des problèmes potentielleemnt dangereux sur le plan psychologique chez des jeunes pré-ados, ados et jeunes adultes? Jugez par vous-même…

  4. Pour ma part , je fais confiance aux enfants pour choisir leurs lectures … Je ne vois rien de choquant à lire Harry Potter parce que pour moi, les enfants sont tout
    À
    Fait capables de distinguer le réel de l’imaginaire le vrai du faux … Je suis depuis longtemps contre le fait de m’immiscer dans les goûts littéraires des enfants que je côtoie, j’ai même offert les Harry Potter a mes neveux, tout comme
    Je leur ai offert le seigneur des anneaux, Bilbo le hobbit, les romans de Walter Scott ou de Conan Doyle et de Dickens … Et maintenant ils lisent et vont dans les salons du livre, et sont encore plus acharnés que moi .. Ce qui n’est pas peu dire … Ils assistent à des signatures, des conférences et ont du
    Mal à ne pas ouvrir de très bons
    Polars même en cours … Par contre ils militent pour l’accès à la culture pour tous tout comme je le fais , et font
    Même parti du conseil municipal des jeunes de leur ville
    Le plus vieux des deux à
    Même
    Voté dernièrement pour
    Les achats concernant leur bibliothèque … Quand on
    Lui demande quels sont les livres qui lui ont fait aime la lecture : Harry Potter arrive après le Dracula de
    Bram Stocker, les
    Misérables de Victor Hugo et Quentin Durward de Walter Scott …

  5. Ils ont tout de même une fixation Ma fille est facilement fascinée par l’étrange et les temps ,les tendances amènent vers tout ce qui est occulte et insolite…Je dois l’admettre. Même la BD donne à fond si je pense aux Légendaires mais moi aussi je sais qu’ils peuvent distinguer entre le réel et l’imaginaire mais je préfère que le développement de l’imaginaire et de la créativité se développe d’avantage vers ce qu’on appelle en psychanalyse « l’instinct de vie » que la « pulsion de mort ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.