servent à frapper les sequins de la Serrenissime et qui ont été dérobé à la Zecc…



servent à frapper les sequins de la Serrenissime et qui ont été dérobé à la Zecca.. ainsi qu’à la recherche d’un Mage ayant le pouvoir de remettre sur pied le doge Foscarini .. Dans sa suite, toute une pléthore de personnages savoureux, une « Nobildonna » amoureuse de son lapin, un prêtre qui balade la statue d’un Saint protecteur, une religieuse « libertine », un économe de la Zecca, ainsi que le Sigisbée attitré de Léonora, un personnage pleutre mais plein de saveurs… Ces personnages vont nous servir de guide dans la Venise du XVIIIème siècle, et les iles de sa lagune, ou les mystères se mêlent aux plus invraisemblables secrets, et aux trésors antiques…

comme chaque fois, Frédéric Lenormand nous entraine avec sa verve habituelle, dans une aventure ou les rebondissements et les mystères s’enchainent à un rythme soutenu, digne de ses farandoles qui ont fait les beaux jours de la Dominante. Son érudition et son humour font de ce voyage dans la Venise venue du XVIIIème siècle un moment de pur bonheur, vous y découvrirez l’histoire de ces iles qui ont disparu pour la plupart et qui faisaient une part non négligeable de l’activité autour de la cité . Une lecture jubilatoire, ou l’aventure et l’humour sont omniprésents.. Merci à Frédéric pour ce petit bijou (j’avoue avoir appris certaines choses sur les îles de la lagune) et j’ai hâte de découvrir le tome 6 …

Pour vous pauvres mortels vous devrez attendre le 2 mai pour trouver ce merveilleux roman « les iles mystérieuses » chez Fayard, chez votre libraire :-))


Source :