Aller à…

Osez Les Livres

Osez Les Livres on YouTubeRSS Feed

Best-sellers : la guerre est déclarée entre les auteurs à succès – leJDD.fr


les best sellers et vous ? en êtes vous friands ? ou êtes vous plutôt du genre à farfouiller et à vous laisser guider par vos envies et vos instincts de lecteurs ?

Best-sellers : la guerre est déclarée entre les auteurs à succès – leJDD.fr



Source : http://www.lejdd.fr/Economie/Actualite/Best-sellers-la-guerre-est-declaree-entre-les-auteurs-a-succes-596637?fbclid=IwAR008_8tFu0bTMO7qdgxCJXpATaN723pLByh-P33qXtfZB7C2eFUdY4HaC0

Mots clés: , , , , , , , ,

10 Réponses “Best-sellers : la guerre est déclarée entre les auteurs à succès – leJDD.fr”

  1. Jérémy Semet
    mars 17, 2013 à 7:34

    Best-seller n’est pas synonyme de qualité, loin s’en faut. J’aurais quelques exemples, mais par correction je les passerai sous silence.

  2. Joyeux Drille
    mars 17, 2013 à 7:35

    Les chiffres de vente ou le nombre de traductions à travers le monde ne sont pas des arguments pour choisir un livre… J’ai lu Dicker parce que son livre se vend mais parce que l’histoire me donnait envie. L’histoire, c’est ma seule motivation. Peu importe qu’elle plaise à beaucoup de gens ou à peu.

  3. Jérémy Semet
    mars 17, 2013 à 7:38

    Tout à fait d’accord Joyeux Drille ! Le mieux c’est lorsque tu pénètres dans une librairie sans savoir quoi choisir et d’avoir pu mettre la main sur un bouquin dont on ne nous a pas rebattu les oreilles 🙂

  4. Esmée Ralda
    mars 17, 2013 à 7:38

    Des best sellers parce que le lecteur le vaut bien. Faire de fifty shades un best seller mondialement connu, c’est vraiment n’avoir aucune exigence en matière de qualité littéraire ou choix de sujet à traiter.
    Sinon pour répondre à la question, je suis plutôt curieuse quand il s’agit de livres. Dès qu’une livre commence à faire un peu de bruit je commence à m’y intéresser, mais avec le temps j’ai commencé à savoir quand c’est intéressant et quand c’est juste beaucoup de bruit pour pas grand chose.

  5. M-h Seng-Doine
    mars 17, 2013 à 7:42

    On peut lire un best seller par curiosité, pour savoir pourquoi tout le monde en parle. C’est comme ça que je me suis ingurgité un Musso, et le Da Vinci Code. Mais, je ne le ferais pas tous les jours…

  6. Virginie le Roux
    mars 17, 2013 à 8:05

    L’intrigue avant tout qu’il s’agisse d’un best seller ou pas..Je ne vois pas de raison d’encenser ou au contraire d’enfoncer des auteurs à succès. L important étant de varier les genres. De m^me que j’aime différents genres musicaux, j’aime aussi différentes lectures tantôt drôles, tantôt émouvantes, tantôt plus corrosives. Tout dépend de l’état d’âme du moment.

  7. Lerecreative Martine Lerecreative
    mars 17, 2013 à 8:15

    Par curiosité, pour comprendre pourquoi il a eu tant de succès…mais l’instinct aussi…

  8. Sabine Barbier
    mars 17, 2013 à 9:00

    J’ai essayé deux ou trois fois de satisfaire à la mode, mais non, décidément je n’accroche pas ! Rien ne peut remplacer le plaisir de découvrir des auteurs dont les médias ne parlent pas.

  9. Nicole Gauthier
    mars 17, 2013 à 9:35

    Personnellement, je préfère le plaisir de farfouiller dans une boutique de livres un peu poussiéreuse où on finit toujours par dénicher un Vian ou un Dostoïevski quelque part au fond de la boutique 🙂

  10. Dominique Bisang
    mars 18, 2013 à 6:47

    Tant mieux pour l’édition et tant pis pour la littérature…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *