Aller à…

Osez Les Livres

Osez Les Livres on YouTubeRSS Feed

Paris, les bouquinistes menacés : « Le peu de gens qui viennent ne font plus que des photos de nos livres »


Depuis quelques années déjà …

Paris, les bouquinistes menacés : « Le peu de gens qui viennent ne font plus que des photos de nos livres »



Source : https://www.franceculture.fr/societe/paris-les-bouquinistes-menaces-le-peu-de-gens-qui-viennent-ne-font-plus-que-des-photos-de-nos-livres?fbclid=IwAR3Z5sTcrR4piMUtgigQ__17jjxQLgl3_h1dLiDxx_AfONit9g6naI6qmV4

Mots clés: , , , , , , , , , , , ,

17 Réponses “Paris, les bouquinistes menacés : « Le peu de gens qui viennent ne font plus que des photos de nos livres »”

  1. Philippe Taïldon
    novembre 15, 2017 à 10:12

    Je vais venir acheter !

  2. Nicolas Garant
    novembre 15, 2017 à 10:14

    Quand je pense à ce que j’ai pu acheter chez eux pendant mes études…

  3. Stéphane Bonvallet
    novembre 15, 2017 à 10:17

    bah faut dire que vu les prix souvent on ne peut pas acheter.

  4. Thibault Moune
    novembre 15, 2017 à 10:18

    On doit préserver les bouquinistes de Paris. Ils font parti de notre patrimoine

  5. Jean-claude Silvert
    novembre 15, 2017 à 10:22

    Et cette pauvre bécassinnne quelle est va t elle devenir sans acheteur.Attention, une bretonne achetée sur internet peut devenir très violente avec son parapluie

  6. Jean-claude Silvert
    novembre 15, 2017 à 10:24

    J’ai voulu écrire que va t’elle

  7. Lotfi Ben Ali
    novembre 15, 2017 à 10:29

    Dommage…

  8. Alexia Lecourt
    novembre 15, 2017 à 10:49

    J adore me balader sur les quais et la semaine dernière j ai trouvé un trésor le elle avec comme rédactrice regine deforge 😊 trop génial

  9. Serge Havet
    novembre 15, 2017 à 11:01

    Y ai trouvé des merveilles.L’inculture et la norme auront raison de tout.Je garde sur un mur une édition unique achetée au prix d’un plat du jour.Quand tout se vaut,rien n’a plus de valeur.Prudence,c’est contagieux.

  10. Anna Bohême
    novembre 15, 2017 à 11:07

    J’adore les bouquinistes parisiens, mais je crois que leur problème, c’est surtout leurs prix….
    Ils ne vont pas nous reprocher de trouver chez Emmaüs, ou sur internet, ou chez des bouquinistes « boutiques » les mêmes bouquins beaucoup, beaucoup moins chers…..
    Les amateurs lisent toujours, et aiment toujours chiner…C’est un patrimoine que j’aime, ces bouquinistes de bords de Seine, mais à eux d’analyser le problème avec justesse.

  11. Romain Darmon
    novembre 16, 2017 à 3:44

    Mais quelle bande de réacs, ces bouquinistes !!! Alors qu’à chaque fois que je passe devant je ne vois qu’un piège à touristes hors de prix… Pour un album de bécassine même pas d’époque (trouvable ailleurs pour moins cher) il y a des kilos de magazines people des années 80, de Marc Lévi et Guillaume Musso récents, et de vues-souvenirs de Paris. Désolé mais ce n’est pas pour moi ! Alors que des bouquinistes dans des boutiques « en dur » ou ailleurs pratiquent des prix normaux et ont un bien meilleur catalogue. On ne doit pas avoir la même vision des choses ! Tous les modèles économiques sont-ils bons à sauver ? Est-ce qu’il n’y aurait pas moyen de considérer qu’Internet n’est PAS l’ennemi, et que les gens s’intéressent tout à fait à la culture (et pas qu’un peu !) et lisent bel et bien de vrais livres avec du texte (les métiers de l’édition en témoignent), juste un objet-livre en pleine mutation culturelle… et surtout au juste prix ?

  12. Odilon Frosio
    novembre 16, 2017 à 9:23

    Je trouve toujours une pépite chez les bouquinistes, j’adore flâner sur les quais et échanger quelques mots avec eux, je ne m’en lasse pas

  13. Françoise Feuermann
    novembre 16, 2017 à 9:25

    Revoir les prix chers bouquinistes. À Lyon idem.

  14. Françoise Gastou
    novembre 16, 2017 à 12:13

    C’est bien de souligner ce problème;le tourisme de masse conduit à des réflexions à mener;qu’est-ce qu’un bouquiniste?…ce ne sont pas seulement des décors de carte postale.

  15. Jean-Philippe Brun
    novembre 16, 2017 à 3:13

    Les bouquins sont beaucoup plus intéressants que les bouquinistes. Un bon nombre d’entre eux sont peu aimables et ne donnent pas vraiment envie de leur acheter (cher, de surcroît).

  16. Ghislaine Schell
    novembre 17, 2017 à 2:12

    Si je comprends bien, si on n’achète pas chez eux, ça veut dire qu’on s’intéresse pas vraiment aux livres, on lit de la merde, et on est des méchants pas beaux inculte avec leurs tablettes kindle… ( Ou autres marque qu’importe ..). Peut-être que les étudiants mentionnés en exemple, utilise d’autres supports pour s’intéresser à la culture pour des prix plus abordables .. non? 😕

  17. Fabienne Rogues
    novembre 17, 2017 à 2:54

    ne dîtes pas une telle chose : je suis en permanence en relation avec eux, j’ai des amis qui travaillent la-bas = c’est devenu plus dure mais il y a du monde qui vient meme quand il pleut – alors révisez votre copie quand à leur disparition ! je vais me renseigner directement et vous tiendrais au courant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *