Aller à…

Osez Les Livres

Osez Les Livres on YouTubeRSS Feed

20 décembre 1968 : mort de John Steinbeck, un écrivain révolté


Probablement un des plus grands romanciers américains modernes

20 décembre 1968 : mort de John Steinbeck, un écrivain révolté



Source : https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-auteurs/la-crise-et-largent-en-litterature-44-lhorreur-economique-autour-des-raisins-de-la-colere-de?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR16cJ1NIj97aJpmXhIEpos6wEboYb3ZM2vAfSHq4DV759KCfB4x1ES69To#Echobox=1545312124

Mots clés: , , , , ,

30 Réponses “20 décembre 1968 : mort de John Steinbeck, un écrivain révolté”

  1. Maud Olive
    décembre 20, 2018 à 5:58

    C’est LE livre de mes années collège dont je me souviens, il m’avait marqué 😊😊😊. Je l’ai cité en Octobre à d’autres amies lectrices (Et copines de collège aussi).

  2. Iza Wuilbeaux
    décembre 20, 2018 à 6:01

    c’estvrai que mes chiens sont assez taciturnes en général ,très peu causants quoi

  3. Patrice Cabon
    décembre 20, 2018 à 6:19

     » Des souris et des hommes  » est peut-être le livre qui , jeune , m’a le plus boulversé . John Steinbeck , un sacré auteur et un auteur sacré . ❤️

  4. Sylvie Marquez
    décembre 20, 2018 à 6:33

    Un grand !

  5. Hélène Devilleneuve
    décembre 20, 2018 à 6:40

    Céline Huet-Amchin, cette citation devrait te plaire 😇

  6. Cathie Merli
    décembre 20, 2018 à 6:47

    A l’est d’Éden est pour moi LE livre, une fresque grandiose et où des années après je découvre encore et encore des nouvelles pistes de réflexion.

  7. Jeannine Schweitzer
    décembre 20, 2018 à 7:10

    les raisins de la colere ? 😀

  8. Simon Berube
    décembre 20, 2018 à 7:17

    « Des souris et des hommes », « Les raisins de la colere », « A l’est d’Eden », tous des romans marquants qui bouleversent l’âme humaine et qui ne laissent personne indifférent.

  9. אליאנה מיטובה
    décembre 20, 2018 à 7:58

    Les œuvres de Steinbeck,quand on les lis, entrent à jamais dans notre vie!

  10. Pierre Fortin
    décembre 20, 2018 à 8:05

    Il est et demeure mon auteur préféré de tous les temps.

  11. Sonia Ranwez-Schmeltz
    décembre 20, 2018 à 8:05

    Des souris et des hommes, les raisings de la colère… et puis?

  12. Serge Lafaille
    décembre 20, 2018 à 8:13

    Des souris et des hommes. Aujourd’hui Steinbeck écrirait à propos des rats.

  13. Claudine Menetrey
    décembre 20, 2018 à 8:44

    L ambiance de ces romans reconstituée dans le Musée de Salinas, Californie sa ville de naissance…

  14. Claire Olga Cauchi
    décembre 20, 2018 à 8:49

    La perle !

  15. Lucie Proulx
    décembre 20, 2018 à 9:03

    Steinbeck, quel écrivain!

  16. Nancy Laflamme Cooney
    décembre 20, 2018 à 9:20

    Clairement, il ne connaît pas mon chat!

  17. Corinne Valmiger
    décembre 20, 2018 à 9:30

    je suis une traumatisée des raisins de la colère, classe de troisième !

  18. Nicole Nicoll
    décembre 21, 2018 à 4:14

    Mais tellement vrai 🙄🤔

  19. Virginia Attia
    décembre 21, 2018 à 5:44

    Gilets jaunes …

  20. Christian Mur
    décembre 21, 2018 à 8:43

    « Tortilla flat » aussi!👍

  21. Caroline Frétière Grevisse
    décembre 21, 2018 à 8:47

    Roooo Vincent on dirait pas un peu Sims…. Encore !? 😂😂😂

  22. Nicole Seuguenot
    décembre 21, 2018 à 10:17

    comme il a raison !

  23. Gloria L. Xavier Pedro
    décembre 21, 2018 à 11:23

    Génial John Steinbeck!

  24. France Lacroix
    décembre 21, 2018 à 11:58

    Magnifique propos tellement d’actualité!

  25. Sylvie Di Giulio Knight
    décembre 21, 2018 à 2:11

    The winter of our discontent ..

  26. Edith Cubérés-Dutertre
    décembre 21, 2018 à 3:10

    un écrivain que j’aime beaucoup , je pense avoir lu toute son oeuvre et vu beaucoup de films entre autre  » les raisins de la colère « 

  27. Joseline Briffon Borrut
    décembre 21, 2018 à 9:44

    he bien , même mon arrière grd – mère, qui ne lisait pas , déclarait en occitan :  » les bêtes s’arrêtent quand elles ont assez , les hommes non ! »

  28. Cécile Roy
    décembre 22, 2018 à 9:53

    J’ai découvert cet écrivain tardivement ! Sublime ! Des souris et des hommes, les raisins de la colère qui est toujours au cœur de l’actualité

  29. Loretta Jakubovits
    décembre 22, 2018 à 1:51

    Un écrivain à faire « redécouvrir » car. Un peu passé aux oubliettes par les générations qui nous ont succédé

  30. Isabelle Laronze
    décembre 23, 2018 à 3:14

    C’est vrai, c’est un auteur qui mérite d’être relu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *