Aller à…

Osez Les Livres

Osez Les Livres on YouTubeRSS Feed

Faut-il simplifier la langue française pour lutter contre la difficulté de lecture?


A votre avis ?

Faut-il simplifier la langue française pour lutter contre la difficulté de lecture?



Source : https://www.20minutes.fr/societe/2535779-20190608-jeunes-difficulte-lecture-faut-decomplexifier-langue-francaise?utm_medium=Social&xtref=facebook.com&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3x2yiR1lDMR87_ZUzOQIJK5QiVgd5qNbbEBefPaBxOTtxlzPhg7_jlM9s#Echobox=1560026225

Mots clés: , , , , , , , ,

43 Réponses “Faut-il simplifier la langue française pour lutter contre la difficulté de lecture?”

  1. Delphine Bories Woestelandt
    juin 8, 2019 à 10:05

    Non !
    Il faut adapter les méthodes mais en aucun cas sacrifier les spécificités de notre langue.

  2. Van Normand Bernardini
    juin 8, 2019 à 10:05

    Euh non…. elle est déjà bien simplifiée. C’est la tirer vers le bas.

  3. Véronique Lebreuil
    juin 8, 2019 à 10:06

    Déprimant, absolument déprimant, encore le sempiternel nivellement par le bas !

  4. Karine Grgd
    juin 8, 2019 à 10:10

    Il faut arreter d aller toujours à la facilité.
    Le niveau est deja bien assez bas.
    Maintenant on simplifie tellement les textes des livres pour enfants qui sont reedités (exemple avec les livres de Martine) que ca modifie l histoire alors qu à la base ce n est deja pas compliqué.
    C est scandaleux.
    Faut apprendre à nos enfants à se battre et à s accrocher quand il y a une difficulté pour pouvoir la surmonter meme si ca prend du temps.

  5. Edwige BarceloEdwige
    juin 8, 2019 à 10:14

    Et puis quoi encore ?!?!Rayer la France de la carte ?Après tout ,pourquoi pas ,au point où nous en sommes ……

  6. Antoine Pivin
    juin 8, 2019 à 10:17

    Et on supprime des chiffres pour la réforme des maths ??
    Les gens n’ont qu’à lire !!

  7. Mariejo Manade
    juin 8, 2019 à 10:18

    Non.la belle littérature, la belle expression nous élève tous.

  8. Chantal Dugne
    juin 8, 2019 à 10:18

    Cela fait des décennies qu’on tire l’éducation vers le bas et qu’on brade les diplômes. Les enfants ne sont pas plus stupides qu’autrefois. Simplement l’Education Nationale a compliqué sans cesse ses méthodes alors que les bonnes vieilles méthodes fonctionnaient. Et tant pis si je passe pour une réac.

  9. Virginie Graviere
    juin 8, 2019 à 10:21

    Quand on lit publications ou commentaires sur Facebook ou autre, je crois que la langue française s’est simplifiée toute seule, à mon grand désespoir croyez le bien. Nous avons une langue magnifique et ce n’est pas à elle de s’adapter au manque de culture et d’implication actuelle.

  10. Anna Bohême
    juin 8, 2019 à 10:24

    Non, non et non…
    Pour des générations rien n’était difficile. Les livres étaient plus ardus ( conjugaison , vocabulaire ) et cela n’a pas posé problème. .Les enfants sortaient de primaire avec un excellent niveau (parents et grands- parents)
    On doit absolument cesser ce nivellement par le bas. On simplifie les livres, on les réécrit au présent avec un vocabulaire plus limité. .On condense les classiques. Au lieu de tirer vers le haut, on abaisse toujours plus .
    En revanche on devrait plutôt se pencher sur une pédagogie désastreuse. Et cesser de faire croire qu’apprendre à lire est devenu insurmontable. Ainsi que faire passer les dictées et conjugaison pour des matières inaccessibles ou inutiles.
    Nous n’avons pas été martyrisés. Et la lecture a été maîtrisée très vite(cp cm1) pour les enfants des décennies passées … Alors ceux d’aujourd’hui ne sont pas moins capables…Ils subissent un système destructeur plutôt.

  11. Sébastien Ska
    juin 8, 2019 à 10:53

    Je propose de supprimer les consonnes, la ponctuation, l’orthographe et la conjugaison. Que des onomatopées ! Cela devrait convenir à tout le monde.

  12. Camelia CK
    juin 8, 2019 à 10:57

    Sur Facebook il faudrait commencer par faire une distribution gratuite de Bescherelle, ce serait un bon début .

  13. Lionel Perrin
    juin 8, 2019 à 10:58

    Ont crétinisent les nouvelles générations pour que celles-ci ne se rebellent pas contre la nouvelle oligarchie qui s’installe.

  14. Lucie Clement
    juin 8, 2019 à 11:05

    Non…ce serait douter du potentiel de la nouvelle génération…

  15. Magali Roux
    juin 8, 2019 à 11:11

    Non il ne faut pas. Par contre il faut arrêter les « c’était mieux avant » les enfants sont toujours curieux intéressés ils ont envie d apprendre et ils posent beaucoup de questions pour peu qu’on prenne le temps de les intéresser de les écouter et de les aider à affronter leurs difficultés ( les dys ont besoin de méthodes adaptées et de bienveillance) . Il faut être exigeant et bienveillant. C’est essentiel.

  16. Luc Pottiez
    juin 8, 2019 à 11:23

    Le nivellement par le bas est la pire des solutions. A ce rythme, on va fabriquer une génération d analphabètes. C’est l émulation qui permet comme en sport d aller plus loin et plus haut.

  17. Ghislaine Stillebacher
    juin 8, 2019 à 11:23

    Les enfants doivent dormir (ne dorment pas assez), manger une nourriture de meilleure qualité et passer moins de temps sur leurs divers écrans. Et les adultes devraient passer plus de temps avec eux plutôt que sur leurs propres écrans…

  18. Ninie Kokiette
    juin 9, 2019 à 3:32

    « L’ignorance et la bêtise du peuple font la force du dictateur. » Jdan Noritiov

  19. Bodo Merle
    juin 9, 2019 à 3:58

    Et si on songeait à tirer l’enseignement vers le haut plutôt que de s’abaisser au niveau de tout un système qui a largement fait les preuves de sa bassesse?
    Dans les commentaires que je lis ici, cette belle langue semble être parfaitement maîtrisée… serions-nous des êtres exceptionnels ou suffirait-il de se mettre un peu au travail, des deux bords?

  20. Anne Comera-Grande
    juin 9, 2019 à 4:37

    Non non et non… Le français est une merveilleuse langue… Abaisser le niveau d’instruction serait dramatique. Pourquoi tirer vers le bas ? C’est la méthode d’enseignement qui est à revoir…

  21. Delphine Guibert-Dacheville
    juin 9, 2019 à 5:13

    On va tout simplifier…. comme ça les cons resteront simplement cons….

  22. Catherine Ferdost
    juin 9, 2019 à 5:40

    Non il ne faut rien simplifier. Il faut revenir à une méthode efficace, la méthode Boscher. Celle des années 70. Ou « Rémi et Colette ». Avec cette méthode, mes trois filles ont su lire en trois mois au CP. Il faut aussi que les parents s’occupent correctement de leurs enfants. Question de volonté mais aussi de culture. Dans ce domaine, l’intégration est importante. Et fausse aussi les pourcentages des médias…

  23. Bisou Bozart
    juin 9, 2019 à 7:11

    NON NON ET NON !!!
    Nous les aînés avions reçu une formation pas toujours aisée… Perso j’adorai le cours « français  »
    Oui il fallait travailler…. mais en as-t-on souffert ?
    Nous sommes toujours en vie et au moins nous comprenons et savons affronter la vie. je marque mon accord avec la plupart des commentaires précédents !
    De plus…. les enfants sont « si calés » en informatique sans rien avoir appris ! Ils sont donc tout à fait capable d’assimiler le français….comme un autre cours !! Bien entendu comme ils sont plus souvent livrés à eux-mêmes, ils ne se sentent plus soutenus… sauf réprimandés..et encore !!!

  24. Sophie Rigaut-courberes
    juin 9, 2019 à 7:13

    Nos générations sont-elles si pauvres d’ esprit pour vouloir sans cesse tout simplifier, par contre notre système scolaire, lui, notre manière d’ enseigner….sont-ils adaptés ?

  25. Monique Bernier
    juin 9, 2019 à 7:20

    Pourquoi toujours enlever les difficultés ? Les difficultés de la langue française ne sont quand même pas insurmontables !

  26. Anne-Marie Baron
    juin 9, 2019 à 7:28

    Nous avons la chance d’avoir une merveilleuse langue, riche avec une littérature de choix. Pourquoi vouloir toujours simplifier ? Nos voisins nous envient. C’est une richesse. C’est à l’école de se recentrer sur les fondamentaux et d’arrêter de se disperser.

  27. Patatine Picia Picia
    juin 9, 2019 à 7:33

    N’importe quoi ! Et pourquoi pas aussi limiter l’apprentissage du calcul à l’école à la seule addition sous le prétexte que certains ont des difficulté en mathématique ?

  28. Rosanne Chenais
    juin 9, 2019 à 7:48

    Pourquoi cette question ? Pourquoi faudrait-il toujours s’adapter vers le bas ? Au contraire apprenons l’effort et soyons contents de vaincre les difficultés de la langue française. Je suis immigrée et pour mes parents c’était une priorité et une volonté d’intégration que d’apprendre la langue française, et un respect aussi. Pourquoi les nouvelles générations n’en seraient-elles pas capables ?

  29. Marc Monate
    juin 9, 2019 à 7:55

    Encore le nivellement vers le bas !!! Comme toujours…la lecture serait certainement moins « difficile », moins dure à appréhender (quelque soit l’âge) si nos chères têtes blondes passaient moins de temps à s’abrutir avec une multitude d’écrans (portable, tv, tablettes, jeux videos, etc….) et se baladaient davantage avec un livre à la main….

  30. Gilles Chevaldin
    juin 9, 2019 à 8:08

    Et pourquoi ne pas supprimer tous les chiffres au dessus de 5 pour les maths ça serait plus simple aussi 🤣

  31. Estelle Arlandis
    juin 9, 2019 à 8:12

    Oh que vous êtes vilains…!😂😂😂 histoire d’agiter les esprits et secouer les polémiques! Je n’essaie même pas de lire les commentaires: oui oui oui, crient les uns! Non non non, hurlent les autres…Mais c’est bien, vous faites vivre le groupe! 😂😘😘😘😘

  32. Marie Michel-Côme
    juin 9, 2019 à 8:15

    Oui Nine Pérès-Moal ce sont les méthodes d’apprentissage qu’il faut revoir. Par rapport à l’orthographe notamment qui est désormais très mal et trop peu enseignée.

  33. Dominique Veillon-Perrin
    juin 9, 2019 à 8:27

    Certainement pas. La richesse de notre langue son caractère polysémique est un gage d’enrichissement
    Les enfants ne lisent pas? Tout d’abord il faudrait vérifier et ensuite voir combien ceux qui ne lisent pas sont sollicités par d’autres choses…

  34. Sabine Larchier
    juin 9, 2019 à 8:49

    … Ou réformer les méthodes d’apprentissage de lecture avec un accompagnement adapté à chaque élève en fonction de son rythme et de ses besoins pour supprimer les difficultés? Evidemment, ça demanderait des moyens humains et financiers, mais je suis convaincue que ça donnerait de meilleurs résultats

  35. Aurora Devoralibros
    juin 9, 2019 à 8:51

    non, faut juste revenir à des méthodes d’enseignement de la lecture qui ont fait leur preuve et laisser tomber les trouvailles à la con de mecs ou de femmes qui n’ont jamais croisé un élève de leur vie!

  36. Martine Dionis
    juin 9, 2019 à 9:07

    Non non non,des centaines de générations l’ont maîtrisé, ce n’est pas parce qu’une bande de je ne veux rien foutre ne veux pas apprendre que l’on doit s’incliner

  37. Valérie Saint-Omer
    juin 9, 2019 à 9:13

    Les difficultés viennent du manque de temps consacré à la lecture
    Rendons lui sa priorité et la société se portera mieux …

  38. Joseline Briffon Borrut
    juin 9, 2019 à 10:41

    Il me semble que le ministre essaie de tirer un peu avec le haut et rencontre des obstacles ,cest difficile de sortir les gend de la boue dans laquelle ils s,’enlisent et ne veulent pas sortir; or les jeunes enfants ne sont pas refractaires à l’effort si on sait l’exiger ,quand j’étais prof et demandais aux élèves ce quils pouvaient faire , certains parents disaient que non, ils ne pourraient pas ,c ‘etait oublier l’intelligence des jeunes enfants qui ont soif d’apprendre et je vois la lueur de joie dans les yeux de mon petit- fils depuis qu » il apprend

  39. Florence Baudouin
    juin 9, 2019 à 12:51

    A mon sens, c’est une question à la con !!
    Bien-sur que non, il ne faut pas la simplifier ! le français est une langue riche… il ne faut pas l’appauvrir, ce serait bien triste !

  40. Claude Ceffray
    juin 9, 2019 à 4:24

    Et pourquoi pas le « texto » comme langue officielle ? Pourquoi donc faudrait il pour faire face aux lacunes , a la paresse et au désintérêt de quelques générations , systématiquement niveler la culture par le bas ? Dans ces conditions pourquoi ne pas instaurer la médiocrité comme règle , l’analphabétisme comme édit et l’ignorance comme loi !!!

  41. Emna Mrabet
    juin 9, 2019 à 7:19

    Pourquoi cette question changer une langue ne revient il pas à l anéantir

  42. Christophe Aubert
    juin 10, 2019 à 6:00

    Non, mais prendre le temps de bien apprendre en douceur aux petits.

  43. Aladhia Ange
    juin 12, 2019 à 8:13

    Notre langue est notre identité. Pourquoi vouloir tout simplifier? Je suis d’une génération (1960) où la réussite après l’effort nous rendait heureuses et fières d’y être arrivé. Notre belle langue française est le peu de chose qu’il nous reste. Nos valeurs ont fondues comme neige au soleil. Notre monde se meurt petit à petit. Nous avons appris cette belle langue avec ses difficultés et ses richesses et nous n’en sommes pas mort. Alors un petit effort les enfants, vous y arriverez comme nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *