Aller à…

Osez Les Livres

Osez Les Livres on YouTubeRSS Feed

Hystérie administrative : une libraire obligée de refaire sa devanture


Kafka revient ils sont devenus fous !

Hystérie administrative : une libraire obligée de refaire sa devanture



Source : https://www.actualitte.com/article/monde-edition/hysterie-administrative-une-libraire-obligee-de-refaire-sa-devanture/95597?fbclid=IwAR3NwtI6_ay3wrVfYuay7-GKUMOMo-psy7BIFICyn7sA75J7tVpIPxeXxKM

Mots clés: , , , , , ,

31 Réponses “Hystérie administrative : une libraire obligée de refaire sa devanture”

  1. Yvonne Doix
    juillet 1, 2019 à 6:29

    On regarde les titres …la couverture , pas les prix quand on est lecteur….. beaucoup de libraires n’affichent pas les prix …

  2. Magali Bellot
    juillet 1, 2019 à 6:37

    Est ce que les vitrines des autres commerces sont soumises à la même loi ? Parce que des boutiques de luxe qui n’affichent pas les prix, y en a pas mal !

  3. Betty Schmerber
    juillet 1, 2019 à 6:50

    Mon beau frère vend des bijoux pendant les fêtes de rues il a été emm… pour la même raison

  4. Marguerite Habay
    juillet 1, 2019 à 6:51

    C’est du grand n’importe quoi. Les livres, on en connait le prix même si ce n’est pas au centime près. Bravo pour la vitrine. J’espère que les concernés comprendront. Ce n’est pas sûr.

  5. Violaine Mrgt
    juillet 1, 2019 à 6:52

    Surtout qu’on connaît les prix des bouquins en gros!

  6. Josephine Traore
    juillet 1, 2019 à 6:54

    Apparemment les rappels à la loi dans les librairies sont assez nombreux en ce moment.

  7. Mireille Magnan
    juillet 1, 2019 à 6:57

    Il ne me semble pas que Chanel affiche ses prix en vitrine, ni les agences d’immobilier de luxe!!!

  8. Amandine Schilt
    juillet 1, 2019 à 6:58

    La réponse (nouvelle vitrine) est savoureuse !

  9. Emilie Adhera
    juillet 1, 2019 à 7:30

    J adore cette initiative comme réponse à cette aberration. Il faut dire que vous portez préjudice à leur objectif d abrutir la masse …

  10. Françoise Luvini Cueff
    juillet 1, 2019 à 7:50

    Voilà comment on tue le petit commerce de centre-ville et par là même, la culture… la France est malade de son administration.

  11. Claire Olga Cauchi
    juillet 1, 2019 à 7:55

    Quel pays !!! Ce pays est malade !!!

  12. Emmanuelle Sarrazin
    juillet 1, 2019 à 9:02

    Du grand n’importe quoi !!! Misère misè…..re

  13. Caroline Vaillant-Trinidad
    juillet 1, 2019 à 9:11

    Si on met un panneau « Vitrine en cours » ça passe ?

  14. Yolande Menut
    juillet 1, 2019 à 9:45

    Bonne réponse

  15. Dominique Fradin
    juillet 1, 2019 à 10:02

    Bonne réaction du libraire

  16. Joël Pelicot
    juillet 2, 2019 à 12:06

    Si la loi devait être respectée pour tout ça fait longtemps que les politiciens.nes seraient en prison !

  17. Dumenica Casanova
    juillet 2, 2019 à 1:27

    Le prix des livres n’est pas libre (à quelques exceptions près lors des remises) c’est cela qu’on appelle le prix unique. En général il est imprimé sur la 4ème de couverture. On peut juste le baisser de 5%. D’où une tolérance à la loi d’affichage des prix car l’absence d’étiquetage en vitrine ne sert pas ni à dissimuler les prix ni à les fixer comme on veut.

  18. Marielle Frédérique Turpaud
    juillet 2, 2019 à 2:10

    L’affichage des prix, pour des livres des bijoux ou des tomates-cerises, est nécessaire pour informer le client ou futur client. Ça peut même être une incitation à la vente.
    Librairie : vu le prix des Folio affichés en vitrine (on n’ose pas toujours entrer pour demander les chiffres) on’y attend à deux fois avant d’économiser pour en acheter !
    Ce n’est pas une « hystérie administrative » c’est depuis Giscard et c’est bien utile !
    Signé Une habituée de librairies et de boutiques diverses sans Amazon.

  19. Lavenir Catherine
    juillet 2, 2019 à 6:55

    L’affichage des prix aete un progrès. C’est la loi.

  20. Jo Mi
    juillet 2, 2019 à 7:43

    Le nombre de boutiques de chaussures, vêtements, bijoux qui n’affichent pas leur prix est considérable.
    À la préfecture de l’Aisne on n’aime peut-être pas la lecture 🤮🤮

  21. Dominique Buisson
    juillet 2, 2019 à 7:51

    Bonne réponse du libraire!

  22. Philippe Rothweil
    juillet 2, 2019 à 9:29

    Bonne réponse

  23. Prt Pat
    juillet 2, 2019 à 12:14

    c’est excessif, c’est sûr, mais aussi du coté du libraire. Faire quelques étiquettes prix ne demandent pas un travail herculéen (j’ai travaillé dans le commerce quasi 10 ans je sais ce que c’est, quand je vois dans l’article que c’est une charge supplémentaire de travail, pour combien, 15 ou 20 livres grand max dans une vitrine….). On ne meurt pas d’épuisement, vous verrez, et on ne fait pas sa vitrine tous les jours….

  24. Marychoupette Rb
    juillet 2, 2019 à 3:20

    Retourner les livres normalement le prix est indiqué dessus. Plus à perdre votre temps.

  25. Anne Cottalorda
    juillet 2, 2019 à 5:43

    Complètement fou ! Encore une manière de soutenir les libraires !

  26. Estelle Arlandis
    juillet 2, 2019 à 6:02

    Encore un stagiaire qui fait de l’excès de zèle! Je n’ai jamais vu de prix affiché dans une vitrine de librairie et quand bien même, ce n’est pas ce qui m’aurait arrêtée ou attirée…La réponse est excellente…mais je pense que je n’aurai mis qu’un seul roman : 99 francs. Mon petit côté provoc et rebelle…

  27. Brijit Deville
    juillet 2, 2019 à 7:43

    Bien belle et humoristique réponse à, je ne trouve pas le mot, bref c’est entre obtus et dictature…

  28. Laurence Merveille
    juillet 2, 2019 à 9:27

    Je suis libraire en Belgique et j’ai eu le même contrôle il y a 14 ans. Depuis lors je le fais c’est ainsi. Ça prend 1peu de temps mais la loi est la loi.

  29. Laurence Binvel
    juillet 3, 2019 à 8:19

    Est ce qu’on peut demander à certains fonctionnaires d’afficher sur leur front leur pourcentage d’imbécillité ? Il n’y a pas de prix dans les vitrines de librairie. . Bravo Pour la réponse.

  30. Francine Sidler
    juillet 3, 2019 à 12:42

    Chicaneries de l’état pour ramasser de l’argent. RIDICULE!

  31. Annthoy Telg
    juillet 3, 2019 à 9:45

    C est ce qu’on appellerait autrement « se noyer dans un verre d eau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *