Aller à…

Osez Les Livres

Osez Les Livres on YouTubeRSS Feed

Le déclin des prix littéraires : les années passent, les ventes diminuent


Prix littéraires …

Le déclin des prix littéraires : les années passent, les ventes diminuent



Source : https://www.actualitte.com/article/monde-edition/le-declin-des-prix-litteraires-les-annees-passent-les-ventes-diminuent/97641?fbclid=IwAR2MbwATpUiUJ6weGeVKKYGndAMio4KTnOTMhXlQX4_n5RQaV0rkGfa0sqs

Mots clés: , , , , , , , ,

21 Réponses “Le déclin des prix littéraires : les années passent, les ventes diminuent”

  1. Isabelle Maurette
    novembre 2, 2019 à 12:16

    J’ai une petite idée du pourquoi les prix littéraires se vendent moins, certains sont distribués à des livres qui ne les méritent pas et certains sont même des grosses daubes !! Les prix devraient être distribués selon l’avis des lecteurs et non pas de certaines personnes qui se targuent de tout savoir et mieux que les lecteurs !

  2. Laurence Niwinski
    novembre 2, 2019 à 12:28

    Pour moi, ce n’est pas du tout un critère de choix .

  3. Camille Rosset
    novembre 2, 2019 à 12:37

    Je n’achète jamais de roman sur base d’un prix, peu importe le prestige de ce dernier. Si malgré tout j’achète un livre ayant obtenu ce fameux prix, c’est pour d’autres raisons (l’histoire, l’auteur…).

  4. Dominique Condom
    novembre 2, 2019 à 12:46

    Aucun intérêt, le plus souvent illisible et décevant

  5. Gina Grimont
    novembre 2, 2019 à 12:54

    Parce que les prix littéraires sont loin d’être les meilleurs romans. Les grand-es romancier-es actuel-les sont ailleurs.
    Les prix littéraires sont juste du bizness.

  6. Sylvain Godard
    novembre 2, 2019 à 1:12

    Les livres qui sortent et autour desquels les maisons d’édition organisent un battage publicitaire ne sont pas tous bons et surtout ne peuvent pas plaire à tous. Mais le plus important c’est le prix, aux alentours de 20 euros, comme dit l’autre c’est un budget et ça exclut nombre de lecteurs potentiels au moins dans l’immédiat. Mais bon tout nest pas perdu, il suffit d’attendre un peu, résister à l’effet de mode attendre une édition moins dispendieuse ou tout simplement se faire prêter le livre par une bibliothèque ou par des potes. Au fond le pire, que le livre soit cher ou pas c’est tous ces gens qui ne lisent jamais ou si peu.

  7. France Lacroix
    novembre 2, 2019 à 1:23

    J’avoue que chaque année je reçois dans la hotte du père Noel, un ou deux prix, mes proches connaissant ma curiosité littéraire; je suis parfois enthousiaste ou déçue mais conviens que cela me fait découvrir des plumes talentueuses ou pas! Le marché du livre est très fluctuant en raison du nombre important de parutions et du mode de distribution. Par ailleurs je suis d’accord que les autoédités rament beaucoup!

  8. Cathie Merli
    novembre 2, 2019 à 1:36

    La qualité n’est pas toujours au rendez-vous, trop de clientélisme malheureusement.

  9. Martine Surquin
    novembre 2, 2019 à 1:41

    J ai fais éditer 3 romans….mais par facile du tout de se faire connaître .

  10. Pierre Demoulin
    novembre 2, 2019 à 2:09

    Un peu normal que les ventes diminuent … les jurys des prix littéraires agissent un peu comme au festival de Cannes: ils choisissent souvent des livres très intellectualisés, peu populaires et éloignés des goûts de la majorité des lecteurs … et donc des acheteurs potentiels. CQFD.

  11. Jean Claude Bergasse
    novembre 2, 2019 à 2:40

    Pour écrire des conneries il n’est pas nécessaire d’en faire un livre parfois une simple phrase suffit comme nous le faisons ici ?

  12. Gisele Durero Koseoglu
    novembre 3, 2019 à 12:21

    Il me semble que si les prix littéraires se vendent moins, c’est souvent parce qu’ils sont attribuées à une littérature formatée obéissant au diktat de certains grands éditeurs faisant la loi en matière de « mode » littéraire, mais ce n’est que mon humble avis. Jamais je n’achète un livre pour le prix qu’il a reçu et encore moins en fonction du battage médiatique organisé par une clique qui encense tellement l’ouvrage qu’on ne parvient plus à distinguer le chef d’oeuvre de celui qui l’est moins. C’est aux « grands » éditeurs qu’il appartient de se poser des questions sur leur système avant qu’il n’implose…

  13. Sylvie GarciaPrince
    novembre 3, 2019 à 8:05

    Prix littéraires : un sacré budget sans avoir la certitude de la qualité.

  14. Catherine Beluzi
    novembre 3, 2019 à 10:30

    Assez de se faire commander ,Téléguider , Com- mercialiser …On est capable de choisir un bon livre un bon film , sans y être inviter par des commerciaux cachés de certaines maisons d’éditions qui ont le monopole des prix

  15. Renee de Cougourdan
    novembre 3, 2019 à 11:20

    normal, la qualité est parfois douteuse, ceci dit je n’achète plus depuis longtemps de prix littéraires…copinage et clientélisme…et non une récompense de qualité…

  16. Pierre-Yves Capelle
    novembre 4, 2019 à 12:54

    Eh bien, cette année, vous pouvez lire le Goncourt.
    « Les hommes n’habitent pas tous le monde de la même façon » est magnifique !

  17. Cécile Dée
    novembre 4, 2019 à 4:51

    Et si ces prix n’étaient pas distribués à ceux qui le méritent ? En tout cas cette année achetez et lisez les deux premiers attribués à dubois et tesson

  18. Sophie Mormont
    novembre 5, 2019 à 9:42

    Parce qu’on s’en fout des prix, moi quand je lis un auteur ou une autrice, je le fais pour découvrir un univers, une personne et ça n’a rien à voir avec les prix, c’est juste une rencontre.

  19. Corinne Gazie
    novembre 6, 2019 à 7:30

    Tout simplement parce que beaucoup sont soporifiques.

  20. Anny Morandy
    novembre 9, 2019 à 5:08

    Pas du tout un critère d’ achat , le bouche à oreille bien mieux

  21. Andrea Dawn
    décembre 1, 2019 à 4:20

    vous etes a dormir debout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *