Aller à…

Osez Les Livres

Osez Les Livres on YouTubeRSS Feed

Coronavirus : Antoine Gallimard sonne l’alarme face au risque d' »une vague de faillites » dans l’édition et les librairies


Hélas….

Coronavirus : Antoine Gallimard sonne l’alarme face au risque d' »une vague de faillites » dans l’édition et les librairies



Source : https://mobile.francetvinfo.fr/culture/livres/coronavirus-antoine-gallimard-sonne-l-alarme-face-au-risque-d-une-vague-de-faillites-dans-l-edition-et-les-librairies_3899501.html?fbclid=IwAR278dtpSEWQqTW37bDPBYHv8kuR64Bmip-wMoKEMOaJWdxvjhbjKY8WIHg#xtref=http://m.facebook.com

Mots clés: , , , , , , , , , , , , ,

12 Réponses “Coronavirus : Antoine Gallimard sonne l’alarme face au risque d' »une vague de faillites » dans l’édition et les librairies”

  1. Sabine AndCo
    avril 6, 2020 à 5:24

    Ce sont les auteurs qu’il fallait soutenir et ceci depuis des décennies !

  2. Jean-Pierre Laure
    avril 6, 2020 à 6:24

    Si il n’y avait que ce secteur d’activité qui soit en danger… parce que les aides, nous les attendons toujours !
    Merci pour les reports de charges mais le manque à gagner, lui n’est pas reporté ; il est total et immédiat !

  3. Charlotte Prud'homme
    avril 6, 2020 à 6:50

    On va plonger dans une récession solide et durable qui, je l’espère, va nous obliger à changer de modèle économique, et à remettre de la solidarité dans nos vies. Tous les secteurs vont être touchés, pas seulement les livres.

  4. Brigitte Wetzer-Wolff
    avril 6, 2020 à 7:50

    On est tous dans le même bateau qui prenait déjà l’eau avant la crise sanitaire.

  5. Galerie d'Art Mikaeloff
    avril 6, 2020 à 9:52

    Il ne faut pas se figurer que dormir sur un banc et, fouiller dans les poubelles cela n’arrive qu’aux autres, le fait que le tissu éco comique de ce Pays s’effiloche et, que plus d’une petite et, moyenne entreprise, tirent la sonnette d’alarme, ce n’est pas anodin….! Les con-finés ne peuvent s’en « foutre », c’est leur Vie et leur boulot qui sont danger …!

  6. Rosbita Fernandez
    avril 6, 2020 à 11:53

    Librairie = commerce essentiel, fuck Amazon

  7. Patrick Lorenzini
    avril 6, 2020 à 11:54

    Combien de « faillites » les éditeurs ont-ils provoquées chez les écrivains ?

  8. Ines Flaugere
    avril 6, 2020 à 12:27

    Probablement, et beaucoup d’autres aussi…

  9. Chantal David
    avril 6, 2020 à 2:32

    Les grands éditeurs qui monopolisent le marché, peuvent aider les petites librairies qui offrent leurs livres aux lecteurs, avec un service personnalisé, à chaque lecteur. Sans eux, vous seriez bien dans la peine ! :

  10. Fabienne Storchi
    avril 6, 2020 à 2:41

    et pendant ce temps, Amazon…

  11. Louise Plante
    avril 6, 2020 à 5:05

    Ben ici, la librairie locale semble bien s’en tirer avec les achats locaux par la poste.

  12. Pascale Teasdale
    avril 7, 2020 à 3:15

    Les librairies ne font pas de livraisons en France?

Répondre à Louise Plante Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *