Aller à…

Osez Les Livres

Osez Les Livres on YouTubeRSS Feed

Passionnant comme toujours À l’heure où le roman « Dix petits nègres » d’Agatha…



Passionnant comme toujours

À l’heure où le roman « Dix petits nègres » d’Agatha Christie a été rebaptisé, l’académicien Dany Laferrière défend l’emploi du mot « nègre ».

L’auteur veut faire confiance à l’esprit critique du lecteur et redonner du « soufre » au mot.





Source :

Mots clés: , , , , , , , , ,

19 Réponses “Passionnant comme toujours À l’heure où le roman « Dix petits nègres » d’Agatha…”

  1. Charlie Lie
    octobre 8, 2020 à 5:08

    Un peu de culture et ils auraient su d’où vient ce titre et si ils avaient lu ils auraient l’air moins cons

  2. Chantal Gava
    octobre 8, 2020 à 5:21

    bien sûr que non !!! si on doit bannir toutes les couleurs en littérature (blanc, jaune, rouge, noir etc.. ) on va avoir du mal !!!

  3. Hajer Mohamed
    octobre 8, 2020 à 5:23

    Je pense que le mot « nègre » n’a rien d’humiliant à condition qu’on sache l’utiliser et que les cons cessent
    de l’employer péjorativement.

  4. Betty Schmerber
    octobre 8, 2020 à 5:26

    Un « Negre » est ce lui qui écrit un livre pour quekqu’ un d’autre non ?

  5. Mireille de Monti
    octobre 8, 2020 à 5:40

    Le quartier dit « de la Negresse « ã Biarritz, ne sera pas débaptisé…..en tous cas je l’espère.

  6. Marie-Suzanne Gauvain
    octobre 8, 2020 à 6:12

    bien évidemment que non il ne faut pas supprimer ce mot, ça ne ressemble vraiment à rien !

  7. Cynthia Serian
    octobre 8, 2020 à 6:39

    Ah quelqu’un d’intelligent.

  8. Cedrick Guadeloupe
    octobre 8, 2020 à 6:44

    J’aime pas ce mot

  9. Nadege Heuzé
    octobre 8, 2020 à 7:19

    Me d’mande comment on va rebaptiser les têtes de nègres, moi 🤔

  10. Nanou K-d
    octobre 8, 2020 à 7:33

    C’est comme tout,employé avec respect et bienveillance ça reste juste un mot …..

  11. Françoise Couzinet
    octobre 8, 2020 à 10:56

    Quel plaisir de lire quelque chose de si intelligent ,et porteur de Paix.

  12. Frederic Orry
    octobre 9, 2020 à 5:36

    l’intelligence de cet homme me ravit. Effectivement , tout est dans le ton que l’on donne au(x) mot(s)

  13. Antonia Jimenez-Moreno
    octobre 9, 2020 à 8:32

    Il a raison, ce n’est pas une insulte, ce mot existait avant l’esclavage !!!

  14. Jack Russell
    octobre 9, 2020 à 8:39

    C’est ce que je dis toujours, tout n’est qu’une histoire de contexte. la « Novlang » de 1984 consistait à supprimer des mots pour les remplacer afin que le « crime » ne pouvant être nommé ne puisse plus exister.
    C’est une très mauvaise chose de réécrire le vocabulaire et juger l’Histoire avec un point de vue contemporain. On ne fait qu’envenimer les choses.
    En revanche, une notice explicative remettant les choses dans leur contexte est indispensable ! C’est en expliquant et non en pénalisant qu’on fait prendre conscience aux gens.

  15. Olivier Benoit-gonin
    octobre 9, 2020 à 10:51

    Quand on est bien dans sa peau d’homme, de femme, bien dans sa vie, on est loin de ce genre de niaiseries. Que doit-on faire d’Aimé Césaire ? Le foutre à la flotte avec son œuvre ?

  16. Frederique Relu
    octobre 9, 2020 à 11:35

    Et en Guyane, ce sont des « neg marrons » comme ils disent ! Aucune insulte là dedans !
    Il faut arrêter le politiquement correct qui ne veut plus rien dire !!!!

  17. Abdou Medkour
    octobre 9, 2020 à 12:51

    Bientôt ont ne pourra plus ouvrirent la bouche ont interdit tout

  18. Nicole Lamazou
    octobre 10, 2020 à 8:51

    Que ça fait du bien d’entendre des choses sensées ! Ceux qui voudraient nous faire croire que supprimer un mot change les consciences sont des tartuffes !

  19. Delphine Paon-Gay
    octobre 11, 2020 à 9:45

    Merci pour votre intelligence Monsieur Laferrière

Répondre à Frederique Relu Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *